mercredi 25 mars 2009

Franc-Maçonnerie : Interdit Aux Esclaves Et Aux Femmes

En France, le principal courant maçonnique, le Grand Orient de France, a décidé samedi à une majorité de 56 % de refuser l’initiation de femmes ou l’affiliation de sœurs dans ses ateliers. (Edit : cette règle a enfin été abandonnée en 2010). Une majorité de ce courant reste donc toujours fidèle à un texte fondateur qui stipule que "Les personnes admises en tant que membres d’une loge doivent être des hommes bons et sincères, nés libres, d’âge mûr et pleins de sagesse, ni esclaves, ni femmes, ni hommes immoraux ou de scandale, des hommes de bonne réputation".

Pour un milieu qui, souvent, fustige les religions pour leur caractère rétrograde, il n'y a pas de quoi être fier... Libération révèle même que des loges locales qui avaient initié des femmes ont subi des sanctions. Le Monde cite ce commentaire d'un franc-maçon : "La loge est un endroit fermé, particulier, et nous souhaitons y travailler en masculinité", propos qui n'empêche pas cet initié de récuser tout "sexisme". On pourrait accepter cet argument pour une sortie entre vieux copains, pas pour une organisation qui veut oeuvrer au progrès de la société. Et un lecteur du même journal ricane : "le Grand Orient utilise pourtant, pour écarter les femmes, les mêmes arguments que les ascètes chrétiens et les imams. Ironique, non ?" N'oublions pas néanmoins que le Grand Orient n'est pas toute la franc-maçonnerie française. Vous trouverez aussi des précisions dans un article de la Libre, qui précise aussi dans quels termes ce débat se présente en Belgique.


Cliquez ici pour recevoir chaque mois une liste des nouveaux articles de ce blog. Vous pouvez être prévenu/e de chaque parution en cliquant "Messages (Atom)" tout en bas de la page d'accueil.


Mots-clef : franc-maçonnerie, loges, femmes, féminisme, grand orient

2 commentaires:

El Negrito a dit…

Ne viens pas me dire, Tom, que tu n'as pas au moins une femme parmi tes vieux copains !
Alors une sortie entre vieux copains sans femme, qu'est-ce que c'est que ce machisme antédiluvien ? Dans les sorties entre vieux copains un quota de femmes doit être exigé. AU MOINS UNE en attendant que la parité soit la règle.
Les femmes de nos jours tiennent la bouteille aussi bien que les mecs, sont des ivrognes comme les autres, il n'y a donc aucune raison de les tenir à l'écart de nos beuveries, de nos histoires de cul, dont la plupart, d'ailleurs, se passent avec des femmes, du moins chez les hétéros. Alors, à quoi bon cet ostracisme ? (Os-tra-cis-meu ? ouille ouille! je n'aime pas ce garçon !)
En ce domaine aussi, la lutte contre la discrimination devrait passer par AU MOINS UNE histoire de cul homo, en attendant la parité obligatoire.

Dans un prochain chapitre nous aborderons le problème de la masturbation, plaisir scandaleusement solitaire et judicieusement dénoncé comme tel, sous l'angle de l'égalité des chances.

Tom Goldschmidt a dit…

Je croule sous le poids de ces justes reproches...