mercredi 28 janvier 2009

Ode à Lizque

Photo G. Goosens / Sénat de Belgique



Jupiter, c'est connu, rend fous ceux qu'il veut perdre.
Or, on voit bien qu'il voulait perdre Anne-Marie
Lizin, Ubu hutois qui disait "Foutre" et "Merdre"
A chacun - mais qui reste aimée de son mari -.


Mais pourquoi, oui pourquoi, dis, Elio, tant de haine ?
Parce qu'elle fait trop haut ce que d'autres font bas ?
Je ne puis m'empêcher de sentir une gêne.
C'est vrai : les élections approchent à grands pas.

On ne peut point laisser le roi être trop nu
Alors qu'on a clamé "Guerre aux parvenus ! "
Et qu'on n'a guère encor pourfendu d'adversaire.

Folle, oui, mais pas sotte ! Est-ce là son vrai tort,
De n'être pas médiocre, quand d'autres le sont fort ?
Je ne sais. Mais tout ça sent le bouc émissaire.

Précision : ce petit sonnet est une sornette, une amusette, pas un édito réfléchi ni une prise de position sur le fond.

Mots-clef : Anne-Marie Lizin, Lizin, Huy, PS, Elio Di Rupo

1 commentaire:

Dechesne a dit…

j'ai bien aimé votre "sonnette" : l'affaire Lizin, c'est de la fumée sans feu pour détourner nos yeux du vrai incendie.
Juste pour rire : le 3 octobre, Fortis groupe a accusé une perte qui permettrait à Mme Lizin d'ituliser ses cartes de crédit pendant 4 millions d'année... L'auteur de cette "performance" (un des auteurs pour être précis) vient d'être confirmé à la tête du holding...